Articles dans la catégorie ’Personnalisation



21
Déc

Autoconfig pour Thunderbird

Depuis la version 3.0 de Mozilla Thunderbird, à la création d’un compte de messagerie, ce dernier cherche par plusieurs moyen à configurer automatiquement les paramètres des serveurs de messagerie. Les paramètres peuvent ainsi être renseignés dans un fichier au format XML. La liste des paramètres pouvant être utilisée dans ce fichier XML se trouve à l’adresse https://wiki.mozilla.org/Thunderbird:Autoconfiguration:ConfigFileFormat

 

Supposons que l’on rentre l’adresse toto@mondomaine.com.
La recherche de la configuration se déroule suivant plusieurs étapes. En cas d’échec à une étape, on passer à la suivante. En cas de succès à une étape, les étapes suivantes ne seront pas effectuées :

  • Recherche sur le disque dur d’un fichier domaine.com.xml situé dans le répertoire isp présent dans le répertoire d’installation de thunderbird
  • Téléchargement du fichier http://autoconfig.domaine.com/mail/config-v1.1.xml?emailaddress=toto@domaine.com
  • Téléchargement du fichier http://domaine.com/.well-known/autoconfig/mail/config-v1.1.xml
  • Recherche DNS d’un enregistrement TXT contenant une URL indiquant à quelle adresse télécharger le fichier XML
  • Téléchargement sur la base mozilla : https://autoconfig-live.mozillamessaging.com/autoconfig/domaine.com
  • Recherche heuristique ( imap.domaine.com, pop.domaine.com, …)
  • Saisie manuelle

Nous allons donc implémenter la solution utilisant le téléchargement du fichier http://autoconfig.domaine.com/mail/config-v1.1.xml?emailaddress=toto@domaine.com.

Cette solution présente l’avantage de pouvoir récupérer côté serveur l’adresse email de la personne cherchant à configurer son compte. Ainsi il sera possible de générer un fichier xml personnalisé qui contiendra son login de messagerie. En effet, il est possible que, pour l’adresse toto@domaine.com, le login à utiliser ne soit pas toto mais un login tout autre.
La solution que nous allons implémenter permet de rechercher le login associé à l’adresse toto@domaine.com soit dans un annuaire ldap soit dans une base mysql (ou d’utiliser toto tout simplement).

Les autres solutions ne fournissent qu’une configuration « générale » dans lequel l’identifiant de messagerie ne peut être que soit l’adresse mail complète, soit la partie située avant l’arobase dans l’adresse.

Tout d’abord il faut créer un enregistrement DNS autoconfig.domaine.com. pointant vers un serveur hébergeant une solution apache+php.

Considérons que le serveur apache+php soit installé sous Centos 5. Il nous faut créer un vhost autoconfig.domaine.com. Par exemple :

<VirtualHost *:80>
        ServerName      autoconfig.domaine.com
        ServerAdmin     root@domaine.com
        DocumentRoot    /var/www/html/autoconfig/
</VirtualHost>

Dans le fichier  /etc/httpd/conf.d/php.conf modifions la ligne :

AddHandler php5-script .php .xml

Sous /var/www/html/autoconfig, mettons en place un répertoire nommé mail et téléchargeons à l’intérieur de ce répertoire le script de configuration :

mkdir -p /var/www/html/autoconfig/mail/
cd /var/www/html/autoconfig/mail/
wget http://be-root.com/downloads/autoconfig/config-v1.1.xml

Modifiez les variables présentes au début de ce script en fonction de votre configuration et redémarrez votre serveur apache.

En allant à l’url  http://autoconfig.domaine.com/mail/config-v1.1.xml avec un navigateur, vous devriez voir apparaître le code xml contenant les balises <username>%EMAILLOCALPART%</username>.

Si vous avez défini un driver (ldap ou mysql) pour faire une correspondance entre l’adresse email d’un utilisateur et son login, alors, en allant à l’url http://autoconfig.domaine.com/mail/config-v1.1.xml?emailaddress=utilisateur.existant@domaine.com
vous devriez voir une balise <username>login_utilisateur</username>.

Si cette étape fonctionne correctement, alors, lorsque vous configurerez votre compte sous Thunderbird, la configuration des serveurs pop/imap/smtp se fera alors correctement.

 

30
Nov

LightDM : désactiver la possibilité de se connecter à un bureau à distance

Sous ubuntu 12.10, par défaut, il est possible d’accéder à une autre machine depuis l’écran de connexion LightDM.
Actuellement, les protocoles supportés par cette fonctionnalité sont Citrix ICA, Microsoft RDP et Vmware View.

Cependant, il peut être utile de désactiver cette fonctionnalité. Pour ce faire, il faut éditer le fichier /etc/lightdm/lightdm.conf : et d’ajouter dans la section [SeatDefaults] la ligne :

greeter-show-remote-login=false
17
Oct

LightDM sous Ubuntu 11.10 : liste des utilisateurs et session d’invité

Sous Ubuntu 11.10, LightDM remplace GDM. Par défaut, il propose une session d’invité permettant de se connecter au système sans avoir à s’authentifier. Il affiche également la liste des utilisateurs s’étant connecté en dernier.

Lorsque l’on regarde le code source de LightDM :

nous remarquons que la session invité est crée à la volée directement par LightDM. En examinant plus en profondeur le fonctionnement de cette session invité, nous remarquons qu’un utilisateur nommé guest-****** est crée, ainsi qu’un groupe correspondant et un home directory /tmp/guest-*****.

Afin de désactiver cette fonctionnalité, il suffit de rajouter à la section [SeatDefaults] du fichier /etc/lightdm/lightdm.conf la ligne :

allow-guest=false

Afin de désactiver l’affichage des comptes utilisateurs, il suffit de rajouter dans ce même fichier, à la même section, la ligne :

greeter-hide-users=true

LightDM aura donc maintenant cette apparence :

Le thème Celadon pour WordPress a été créé par Themes Boutique